Arnaud Beurdeley

Journaliste

Chevillé à la destinée du Stade français depuis dix ans, Arnaud a tout connu avec le club de la capitale. Le meilleur : les matchs au Stade de France, les années Guazzini et le deuxième souffle impulsé par Thomas Savare. Le pire : l'épisode Job Ariste, le feuilleton de la Facem et la dizaine d'entraîneurs consommée ces dernières années par les soldats roses. Pourtant cet ancien pilier, passé notamment par Domont, n'a jamais dévié de sa ligne de conduite : honnêteté, rigueur et courage. Parisien depuis toujours, il est l'envoyé spécial permanent de Midi Olympique dans la ville lumière. Mais son âme est restée voyageuse.

Contenu réservé aux inscrits, Pour lire la suite :

 

Je m'inscris gratuitement sans engagement

J'en profite

déjà inscrit ?  

Favoris