En baisser de rideau de la 13e journée, les Neversois ont pris le meilleur, chez eux, des Carcassonnais. La belle fin de match des Nivernais leur a permis d’empocher le bonus offensif et de s’installer dans le fauteuil de leader.

Le résumé

Sous un fin crachin, les Carcassonnais furent les premiers à entrer dans la rencontre, une pénalité de Gilles Bosch concrétisant cette bonne entame. Et puis, à la 8e minute, un ballon arraché par le géant Frank Bradshaw donna le signal du réveil local. L’action fut prolongée par ce diable de Josaïa Raisuqe, envoyant valdinguer le talonneur Maxime Castant, puis par Frédéric Urruty et Thomas Ceyte. Un en-avant fit avorter l’offensive mais la mêlée qui suivit fut remportée par les Neversois. Le pack des Jaunets venait de marquer le match de son empreinte. Après l’égalisation du précis Zack Henry et le carton jaune infligé au deuxième ligne Mzwanele Zito, les gros furent à l’origine des deux premiers essais (un de pénalité, l’autre du talonneur Jean-Philippe Genevois). Avant les citrons, l’entrée des piliers Andrei Ursache et Karena Wihongi remit l’équilibre dans les affrontements ordonnés et le premier nommé fut même à la conclusion de l’essai audois, tel un trois-quarts centre. Quand Bosch transforma, personne ne pouvait penser que Carca n’allait plus inscrire le moindre point. Car en dépit des efforts de Clément Doumenc, au four et au moulin, et de ses équipiers, la deuxième période allait s’offrir aux Bourguignons. Une pénalité de l’impeccable Henry fut suivie, dix minutes plus tard, d’une offensive à plusieurs temps, rythmée par le pilier David Lolohea, perforant dans l’axe, et terminée en terre promise par Gautier Gibouin. A 27-10, Raisuqe fit craquer les Carcassonnais et marqua l’essai du bonus. Dans la liesse générale, Nasoni Naqiri en ajouta un cinquième. Vu que les botteurs, Nicolas Vuillemin succédant à Henry, embrassèrent le 100 %, le match se solda sur un retentissant 41-10. Nevers venait de grandement justifier son statut de leader.

L’essai du match : l’offrande de Le Gal

Si le quatrième essai neversois, œuvre du formidable Josaïa Raisuqe, donna le bonus offensif aux Neversois, le plus important des cinq voyages à dame des Nivernais fut, probablement, celui inscrit par Gautier Gibouin. A la 66e minute, Carcassonne était encore dans les clous, à 20-10. Mais les grands tentacules de Frank Bradshaw annihilèrent les projets audois en touche et les Jaunets purent enclencher une action où l’attaque brilla de mille feux. Nombreux furent les Bourguignons à toucher le ballon pour que, finalement, sur l’aile droite, l’arrière Loïc Le Gal intercalé, offre le ballon du bonheur à Gibouin. Du bord de touche, le pied gauche de Zack Henry fit merveille et la rencontre bascula définitivement en faveur des Jaunets.

Le joueur du match : Josaïa Raisuqe

L’ailier fidjien de Nevers est un phénomène. Sur son premier ballon, il perfora la défense carcassonnaise, faisant fi de l’opposition du talonneur Maxime Castant. Tel un fauve observant sa proie, il attendit que la lutte entre avants puisse lui fournir quelques munitions. Trois essais avaient déjà été accordés aux Nivernais et ‘‘Wini’’ n’était toujours pas allé en terre promise… A la 76e, la bête surgit sur son aile droite et renversa Benoît Jasmin. Un raffût puis une course limpide et le Fidjien volant marqua l’essai du bonus offensif. Trois minutes plus tard, il récidiva, sonnant la charge d’une longue attaque que son compère Nasoni Naqiri alla conclure dans un stade en délire.

Les meilleurs

A Nevers : Le Gal, Raisuqe, Guildford, Henry, Fabrègue, Bradshaw, Roelofse, Genevois, Mataradze, Lolohea. A Carcassonne : Meïte, Doumenc, Ursache, Wihongi.

Par Antoine Deschamps

Midi Olympique

Le journal du rugby depuis 85 ans.
Midi Olympique vous attend en kiosque chaque lundi et chaque vendredi, ici sur le web et sur Twitter