Accroché en première période par de valeureux Provençaux, le BO a fait la différence en deuxième mi-temps pour l’emporter 29-13, mais a laissé échapper le bonus sur la fin.

Le résumé

Sept jours après sa piètre performance à Massy, le Biarritz Olympique était en quête de rachat devant son public. De son côté, Provence Rugby espérait surfer sur sa belle victoire face au Stade Montois, pour accrocher un résultat positif à l’extérieur. Devant 4657 spectateurs, ce sont les Biarrots qui entraient le mieux dans la rencontre et se montraient rapidement dangereux avec une séquence offensive intéressante, conclue par une pénalité de Maxime Lucu (6e, 3-0). La réponse des Provençaux, emmenés par Romain Sola et Thibault Zambelli en forme, ne tardait pas et dix minutes plus tard, Florent Massip égalisait. Dans une première période légèrement dominée par le BO, mais cadenassée par des défenses bien en place, les buteurs faisaient évoluer le score et, à la pause, les Basques comptaient une légère avance (9-6).

Au retour des vestiaires, le BO accélérait les choses par le biais de son demi de mêlée Maxime Lucu, et son frère Ximun, bien servi par Guiry, inscrivait le premier essai du match (47e), pour porter le score à 14-6. Un second, signé Dachary treize minutes plus tard, permettait aux rouge et blanc de prendre le large (22-6). Puis le Basque Asier Usarraga grattait un précieux ballon dans le camp adverse pour offrir une touche à 5 mètres à son pack. Une munition finalement bien exploitée, en force, par Nephi Leatigaga pour l’essai du bonus… potentiel (72e, 29-6). Car un essai de Brousse à une minute du terme enlevait le précieux sésame aux rouge et blanc qui s’imposaient finalement 29-13.

L’essai : Guiry volleye, Dachary plonge

Fraîchement rentré dix minutes plus tôt, Yohann Artru profite d’un lancement au niveau de la ligne médiane pour percer le rideau défensif. Il transmet à Ximun Lucu à l’entrée des 22 mètres, mais l’arrière du BO est repris. Sur le temps de jeu suivant, son frère Maxime adresse une passe au pied, en bout de ligne, pour Bertrand Guiry. Le troisième ligne centre volleye alors le ballon pour Théo Dachary, qui n’a plus qu’à plonger jusqu’à la ligne d’en-but.

Le fait

La fraicheur du banc biarrot a fait craquer Provence Provence Rugby, qui n’était mené que de trois points à la pause, a finalement cédé en seconde période. L’entrée de Yohann Artru a amené de la vitesse dans le jeu rouge et blanc. Celle de Nephi Leatigaga un brin de puissance et, combinée à celle de Guy Millar, a permis au pack Biarrot de mettre à mal la mêlée adverse. Quant à Asier Usarraga, sa science des ballons grattés a permis à son équipe d’aller chercher une précieuse pénalité qui s’est terminée par un essai.

L’homme : Bertrand Guiry

Auteur de deux passes décisives et très sollicité dans les airs (six prises dont un contre), le troisième ligne centre Bertrand Guiry a pesé sur la rencontre.

Les meilleurs

À Biarritz : Guiry, Hirigoyen, Gimenez, X. Lucu À Provence : Luafutu, Zambelli, Giordano.

Par Pablo Ordas

Midi Olympique

Le journal du rugby depuis 85 ans.
Midi Olympique vous attend en kiosque chaque lundi et chaque vendredi, ici sur le web et sur Twitter