Au terme d’une finale très disputée, les Héraultais ont remporté le Championnat de France Cadet-Gaudermen (13-11) face à de vaillants Columérins au Stade des Pyrénées de Bram.

Invincible. Béziers remporte le titre Gaudermen au terme d’une saison qu’ils auront bouclé invaincu. Sous les yeux de plusieurs centaines de supporters Biterrois et Columérins dans un stade des Pyrénées comble, les cadets entraînés par Pascal Poueda ont été d’un pragmatisme chirurgical.

Le mur columérin

Pourtant, les Héraultais se sont confrontés à un véritable mur blanc tout au long du match. Une défense qu’ils ont su user grâce à un défi physique de tous les instants. Solide d’entrée de match, les Biterrois fructifièrent leur bonne entame dès la 8e minute par la patte droite d’Adrien Thomas. Mais les jeunes cadets « rouge et bleu » furent aussi capables de résister aux nombreuses actions de classes des "Blanc et bleu" de Colomiers comme sur ce magnifique lancement de jeu à la 31e minute. Sur un magnifique travail du demi d’ouverture columérin, auteur d’une percée fantastique, l'équipe du duo Brennan-Peysson fut tout près d’inscrire le premier essai de la partie. Excellents en défense tout au long du match, les jeunes columérins résistèrent dans les derniers instants de la première période au défi physique imposé par les Biterrois. « Aujourd’hui, malgré la défaite, le secteur défensif a été à la hauteur », relevait le centre de Colomiers, Hugo Selinge. Débauche d’énergie qui permit aux Columérins d’inscrire deux pénalités (15,29e) Un combat acharné qui s’acheva en première mi-temps sur le score très serré de 6 à 3 pour Colomiers. 

Pragmatiques Héraultais

Sereins malgré le score défavorable, les jeunes biterrois entamèrent le second acte de la même manière qu’ils avaient fini la première période : pied au plancher. Une furia « rouge et bleu » qui poussa les cadets de Colomiers à la faute. Le numéro 14 côté haut-garonnais commis l'erreur de trop lors du siège de sa ligne d’en-but. Sans pitié l’arbitre de la rencontre l’envoya réchauffer le banc (44e). En supériorité numérique, les Biterrois finirent par franchir pour la première fois du match la terre promise à la 49e minute sur un essai de filou du numéro 5, Nouchi. « Le match se joue sur des détails, soupirait Hugo Selinge, le centre de Colomiers, on a loupé certaines occasions qui nous coûte cher à la fin ». Malgré le magnifique essai inscrit à la 56e minute, Colomiers laissa trop de points en route (une transformation et une pénalité) pour l’emporter. La faute au réalisme implacable du buteur biterrois, Adrien Thomas, auteur de la pénalité de la victoire à la 64e minute (13-11). « Je ne me suis pas mis la pression, j’ai l’habitude de buter. J’ai juste fait le vide et ajusté mon coup de pied », souriait humblement le centre biterrois. Une finale qui se termina sur une triste note avec la grave blessure du numéro 3 columérin, Lucien Martin, touché aux cervicales après un contact à la 64e minute.

Invaincu cette saison, Béziers remporte pour la première fois depuis treize longues années un titre majeur en catégorie jeune. « Ce groupe vit super bien, confirme Adrien Thomas, il peut aller loin ». L’ASBH peut déjà se frotter les mains, la nouvelle génération débarque.

Par Théo Combes

Midi Olympique

Le journal du rugby depuis 85 ans.
Midi Olympique vous attend en kiosque chaque lundi et chaque vendredi, ici sur le web et sur Twitter