Plutôt réalistes dans la première mi-temps, les Grenoblois ont dominé la seconde période et valident leur troisième place.

Par Dorian Bercheny

Le fait de match

Alors que les charentais sont menés 3-5 par des Grenoblois qui subissent, Ayestaran bien servi par Méret dans l’intervalle pense faire basculer le score. Le demi de mêlée Angoumoisin file à grandes enjambées entre les poteaux, mais l’ailier Grenoblois Kilioni signe un retour salvateur et défend à merveille en poussant Ayestaran à faire tomber le ballon à quelques centimètres de l’enbut.

L’action du match

Le premier essai de la rencontre est un modèle. L’action est amorcée sur la ligne des quarante mètres Charentais. Oz attaque la ligne avant de libérer pour Alexandre qui signe une grosse percée. Puis, Alexandre trouve Taufa repris à cinq mètres, mais le ballon continue de vivre jusqu’à une passe sautée d’anthologie qui file dans les bras de Setephano qui aplati en coin.

Le résumé

D’entrée les Grenoblois prennent l’ascendant dans le jeu. Sur leur première possession, le capitaine Setephano montre la voix en aplatissant (0-5, 4). Le SA XV tente de réagir sur pénalité, mais Magnoac touché à la cuisse manque la cible à 22 mètres (9). Son remplaçant Méret est bien plus en réussite quelques minutes plus tard et ouvre le compteur Charentais sur pénalité (3-5, 19). Dès lors les Charentais prennent clairement l’ascendant dans le jeu mais se heurte à un rideau défensif Grenoblois impérial. A la pause Grenoble bascule en tête (3-5). Au retour des vestiaires, à l’image de l’entame de match, Grenoble prend l’ascendant et donne une leçon de réalisme à Soyaux/Angoulême. Mélé signe le deuxième essai du match et le transforme lui-même (3-12, 43). Déjà maintenu, le SA XV joue sans complexe et fait le forcing pour bien finir devant son public de Chanzy dans un stade bondé. Mais, c’est Mélé qui y va de son doublé et de sa transformation pour plier la rencontre (3-19, 58). En fin de match les Charentais sont enfin récompensés de leurs efforts. En sortie de penaltouche, le ballon file jusqu’à Lebas qui aplati en coin, Méret transforme (10-19, 75).

L’homme du match

Le demi de mêlée David Mélé, a été juste dans le jeu que ce soit à la main ou au pied. Hormis la première transformation manquée sur l’essai de Setephano (4), Mélé a fait un sans-faute pied. Non content d’être un élément moteur dans le jeu, Mélé s’offre un doublé en inscrivant le deuxième et le troisième essai Grenoblois.

Les meilleurs joueurs

Du côté Angoumoisin, c’est tout un groupe qui a répondu présent malgré la défaite. Wilson et Velten ont été étincelant à l’aile même s’ils ne sont pas parvenus à trouver la faille menant à l’en-but. Outre Mélé du côté Grenoblois, Fabien Alexandre a également rendu une copie solide et conquérante. La ligne défensive Grenobloise a été présente et malgré la domination Charentaise est restée solide tout au long de la rencontre.

Midi Olympique

Le journal du rugby depuis 85 ans.
Midi Olympique vous attend en kiosque chaque lundi et chaque vendredi, ici sur le web et sur Twitter