Le Stade montois a enfoncé la lanterne rouge. Les Landais repartent avec le bonus.

Le résumé-

Copieusement dominé à Narbonne, le Stade montois avait la ferme intention de rebondir en terre carcassonnaise. Pour Carcassonne, la règle du jeu était simple. L’avenir sportif de l’USC était lié à une victoire. Une défaite deviendrait alors problématique. Après un long round d’observation, ce sont les Landais qui ont tiré les premiers à la faveur d’une réalisation du talonneur David bonifiant un excellent travail du flanker David. Contraint de courir après le score (0-7), l’USC n’a pas trouvé de solution pour recoller au tableau d’affichage. Peu de temps avant la pause, la situation s’est compliquée pour les Audois. Sur une attaque d’un pur classicisme, l’ailier, Dorian Laborde a conclu au pied des poteaux. L’USC accusait un déficit de quatorze unités puis dix-neuf après un exploit solitaire de Julien Cabannes. Allait-elle réagir en seconde période ? A la reprise, l’USC était toujours aussi frileuse. Mont-de-Marsan n’en demandait pas tant pour rester maître du débat. Avant l’heure de jeu, James par une pénalité a conforté l’avance des siens (22-0). Un score qui était celui au terme de la rencontre. Outre la victoire, les Landais s'octroyaient le bonus offensif.

Le fait du match-

L’insdicipline carcassonnaise ponctuée par deux cartons jaunes en première période (Grammatico, Gimeno), un jeu au pied faible, voilà qui explique la défaite audoise.

Le tournant –

Le deuxième essai montois, celui de Dorian Laborde a scellé le sort du match à la (35ème ) minute. A ce moment là de la partie, le score passe à (14-0). Carcassonne est alors KO debout.

L’homme du match-

Le collectif du Stade montois.

Les joueurs-

A Carcassonne, personne n’a pu élever le débat. Un match à oublier pour l’USC.

 

Par Didier Navarre

Midi Olympique

Le journal du rugby depuis 85 ans.
Midi Olympique vous attend en kiosque chaque lundi et chaque vendredi, ici sur le web et sur Twitter