Les Biterrois confirment leur exploit à Aimé Giral en s’imposant chez eux face à Biarritz 24-20. Ils s’emparent provisoirement de la sixième place et se rapproche du B.O au classement. Les Biarrots repartent eux avec un bonus défensif mérité.

LE MATCH

Un money-time irrespirable. Alors que Béziers mène 24 à 6 à dix minutes de la fin, bonus offensif en poche, on pense alors le match plié. Un trompe l’œil. Lachie Munro reçoit un premier carton jaune, avant que Tyrone Viiga ne reçoive dans la foulée la même sanction sur l’essai de Yohann Artru. Et voilà le B.O revenu à neuf points des Héraultais. Le match a encore tourné, mais les visiteurs ratent un trois contre un d’école et cette fois-ci, c’est la fin... Pensez-vous ! Jérôme Porical ne trouve pas la touche et offre un ultime ballon de relance au B.O, bonifié par Adriu Delai sur la sirène. Biarritz décroche le bonus défensif et Béziers s’impose à la Méditerranée. Logique.

L’ESSAI LE PLUS IMPORTANT

Le contre de Thibauld Suchier et l’essai de Jean-Baptiste Barrère, qui permet à l’ASBH de faire le break. Alors que le score est très serré (10-6) et que les débats sont équilibrés en ce début de seconde période, les Biterrois vont faire basculer la rencontre sur une action anodine. Dans leurs22 mètres, les Biarrots mettent trop de temps à sortir le ballon d’un ruck et Luke Burton se retrouve sous pression. Le numéro dix tente de forcer tout de même son coup de pied mais se fait contrer par Suchier, monté comme une flèche. Le ballon part dans les airs avant d’être récupéré en vol par Barrère. Le flanker n’a plus qu’à plonger entre les perches. Béziers s’échappe alors au tableau d’affichage (17-6)

LE TOURNANT

Biarritz rate le tournant de l’heure de jeu et ne s’en relèvera pas. Pendant plus de cinq minutes, le B.O fait le siège du camp biterrois à cinq mètres de la ligne. Dominateurs en mêlée, les Basques obtiennent deux pénalités consécutives dans ce secteur. Et sur la troisième poussée, ils sortent le ballon pour imposer une séquence longue durée aux locaux. Ces derniers se rebellent alors en défense et font reculer les visiteurs, notamment grâce à des plaquages dévastateurs de Nawaqatabu. Ironie du sort, les Bleu et Rouge vont récupérer le ballon grâce à une pénalité en mêlée. Cinq minutes plus tard, ils inscrivaient l’essai du bonus offensif (enlevé par l’essai d’Artru). Le tournant.

LE MEILLEUR JOUEUR

Un Joe Vakacegu des grands soirs pour son retour à la Méditerranée. Biterrois durant trois saison (2013-2016), le centre, parti pour découvrir le Top14 avec l’UBB (un échec), faisait pour la première fois son retour dans l’Hérault. Et le Fidjien a été étincelant. Auteur d’une percée de quarante mètres (28e) et de multiples franchissements, il a constamment mis en difficulté la défense biterroise. Puissant et rapide, Vakacegu s’impose comme un homme important du B.O. Dommage qu’il est dû quitter le terrain prématurément (56e), à cause d’une blessure au coude.

LES MEILLEURS

A Béziers : Viiga, Best, Maamry, Barrère, Suchier, Nawaqatabu, Max ;

A Biarritz : Vakacegu, Nabou, Manu, Delai, Dubarry.

Par Julien Louis

Midi Olympique

Le journal du rugby depuis 85 ans.
Midi Olympique vous attend en kiosque chaque lundi et chaque vendredi, ici sur le web et sur Twitter

Réactions

Commentaires

Gentil l'arbitre qui a offert 2 essais et 1 point non mérité,et plus que litigieux,A Quésada et Biarritz,celui qui pleuré sur le bord de la touche en harcelant le 4 éme arbitre,comme il faisait au Stade Français,c'est usant d'enlevé 1 point sur des erreurs d'arbitrage c'est quoi se peintre.

Biarritz connaissez bien les relations au combien positive,entre Quésada et les tous les arbitres,quésada est fini en tant qu'entraîneur,donc sa seule arme ces Amis arbitres.

@Jean louis Aimé Giral c'est Perpignan,Béziers joue au stade de la Méditérrannées Biarritz ne mérite pas le point Défensif donner par l'arbitre 2 essais non valable pour le BO et je passe sur les 2 cartons infligés a Béziers,comment s'abonné en lisant autant d'idioties,Non aux articles de Jean Louis

@Julien louis Aimé Giral c'est Perpignan,Béziers joue au stade de la Méditérrannées Biarritz ne mérite pas le point Défensif donner par l'arbitre 2 essais non valable pour le BO et je passe sur les 2 cartons infligés a Béziers,comment s'abonné en lisant autant d'idioties,Non aux articles de Julien Louis