Sous une pluie fine, les montalbanais ont réalisé le match parfait à l’extérieur (16-20), face à des courageux dacquois.

Le match :

Dax a l’habitude d’attaquer ses matchs à domicile en multipliant les offensives. Pour une fois, le temps landais ne s’y prête pas trop. Une pluie fine et un ballon glissant fait avorter les actions de part et d’autres. Les premiers à la faute sont les dacquois. (0-3, 3ième).

Les visiteurs sont appliqués et prudents. Les landais essayent de mettre du rythme mais les vert et noirs veillent. A force d’insister, les dacquois mettent les visiteurs à la faute (3-3, 10ième). Malgré un ballon difficile à contrôler, les landais arrivent à occuper le camp montalbanais. A la suite d’une mêlée dacquoise dans les 30 mètres adverses, le numéro 8 albain Meron relève la balle pour Arnaud Pic. Le capitaine dacquois profite des hésitations défensives adverses pour se faufiler et marquer le premier essai. (10-3, 14ième). Le jeu est landais pendant les dix minutes qui suivent. La sérénité montalbanaise ne tarde pas à porter ses fruits. Un maul consécutif à une touche envoie le puissant flanker visiteur, Engelbrecht derrière la ligne dacquoise. (10-10, 25ième). Ces chers dacquois, fidèle à leur image, ne lachent pas et repasse immédiatement devant grâce à Nicolas Cachet (13-10, 28ième). Montauban, sans se paniquer continu son petit bonhomme de chemin et occupe, sans risque le camp landais. L’ailier landais Dechavanne profite d’une des rares munition laissée par les visiteurs pour contre attaquer. Sur l’action les visiteurs sont coupables de deux grosses fautes. Un plaquage haut sur l’ailier landais et suivi, dans le cadre de l’avantage, d’un en-avant volontaire de l’ouvreur montalbanais, Jérôme Bosviel. Cette intervention lui vaut un carton jaune et donne trois points aux dacquois (16-10, 37ième). Le score ne bouge pas jusqu’à la mi-temps. Pour la reprise la pluie commence à se faire oublier. Les dacquois en profitent pour porter le ballon. Ils contrent également les visiteurs sur les mauls. Mais sur une attaque montalbanaise, le centre landais Guillaume Devade écope d’un carton jaune pour un en-avant volontaire (56ième). Jérôme Bosviel inscrit 3 points et ramène son équipe dans le coup (16-13, 56ième). L’infériorité numérique est fatale aux landais. Sur une attaque en première main, les visiteurs visent le centre du terrain diminué et leur centre Sukanaveita marque entre les potaux. (16-20, 60ième). Avec l’appui de son banc Montauban garde les dacquois à distance. Sur un coup de pied offensif, le centre Sukanaveita se rend coupable d’un plaquage dangereux sur l’arrière Pierre Justes et prend un jaune (71ième). En infériorité les visiteurs monopolisent le ballon par des petits tas. Le baroud d’honneur dacquois ne changera rien au scénario d’une logique victoire de Montauban à Maurice Boyau.

Le fait du match :

Le carton jaune de Guillaume Devade (56ième) va profiter aux visiteurs. Ils marquent un essai en première main et prennent un avantage décisif (16-20). Les landais, eux, ne profiterons pas des dix dernières minutes, en supériorité numérique, pour remonter leurs quatre points de retard.

Le joueur : Jacques Engelbrecht

Le surpuissant flanker sud-africain de Montauban a pilonné sans relâche la ligne landaise. Il a franchi le rideau un nombre incalculable de fois, permettant à son équipe de mettre Dax sous pression.

Les meilleurs :

David, Liebenberg, Méron, Taofifénua, Pic et Decahvanne à Dax. 

Agnesi, Esclauze, VAotoa, Engelbrecht, Bosviel, Lilo et Sukanaveita à Montauban

 

Par Laurent Travini

Midi Olympique

Le journal du rugby depuis 85 ans.
Midi Olympique vous attend en kiosque chaque lundi et chaque vendredi, ici sur le web et sur Twitter