Les Auvergnats de Clermont-Cournon d'Auvergne ont été promus sur tapis vert. Ils espèrent trouver rapidement leurs repères.

À Clermont-Cournon, la saison a été belle. Premiers de la phase régulière, les Auvergnats ont malheureusement trébuché lors du premier tour de phases finales. Mais la réforme engagée par la FFR a permis aux hommes d’Éric Lecomte et de Patrick Ladouce de tout de même prendre l’ascenseur en direction de la Fédérale 2. « L’objectif de notre saison était la montée, explique Éric Lecomte, le patron des avants. Nous avons bien réussi la première phase mais avons échoué en phases finales. Cela fait deux ans que nous courrons après cette accession. Grâce à la FFR, cela a été possible. À nous désormais de bien travailler pour nous maintenir dans cette division. » 

Cohésion et structuration

Pour réussir ce pari, les Clermontois vont tout d’abord devoir faire prendre la mayonnaise : « En effet, notre effectif est composé de beaucoup d’étudiants et, par conséquent, il y a eu pas mal de turn-over lors de l’intersaison. Nous avons une équipe jeune dont les joueurs les plus vieux n’ont que 26 ans. Nous allons faire en sorte que l’osmose se crée rapidement. Ensuite, nous allons essayer de mettre en place l’équipe la plus compétitive possible pour viser le maintien. » Outre la cohésion, Clermont-Cournon va aussi devoir se structurer : « C’est une évidence. Nous sommes en phase d’apprentissage. Nous possédons un des plus petits budgets de la Fédérale 2. Cette saison, nous allons rester humbles et garder les pieds sur terre. Nous allons viser le maintien et essayer de faire évoluer les structures. À chaque jour suffit sa peine. Nous allons avoir une poule relevée avec de grosses cylindrées habituées à cette division. Nous allons tout mettre en œuvre pour prouver que nous méritons notre place. » Cette année, Clermont-Cournon d’Auvergne, habitué à jouer les premiers rôles en Fédérale 3, va devoir s’acclimater à sa nouvelle division. Un pas de géant pour les Auvergnats bien décidés à ne pas passer pour les Petits Poucets de la poule…

écrit par Mathilde Lacrouts

Midi Olympique

Le journal du rugby depuis 85 ans.
Midi Olympique vous attend en kiosque chaque lundi et chaque vendredi, ici sur le web et sur Twitter