En s'imposant difficilement du côté d'Angoulême (9-13), Oyonnax reprend la tête du ProD2. De leur côté, les Angoumoisins arrachent un précieux point de bonus.

Angoulême 9-13 Oyonnax

Par Jean-François Chrétien

 

Résumé de la rencontre

Première mi-temps fermée entre deux équipes solides en défense. En outre la pluie incessante n’a pas permis aux trente acteurs de développer le jeu de mouvement qu’on leur connaît. Toutefois une superbe action, ponctuée de plusieurs temps de jeu, permettait à Hall de marquer le premier essai de la rencontre (0-7, 23e). Et malgré leur infériorité numérique après le carton jaune infligé à Ayestaran, les Charentais continuaient à presser et réduisaient l'écart par deux pénalités de Poët (38è et 40è). 6-7 à la pause, le match restait ouvert pour les deux formations. Sachant qu'Oyonnax allait jouer les dix premières minutes de la seconde mi-temps à quatorze, Tui ayant reçu un carton jaune à la 39è.

Mais dans cette seconde période disputée sous des trombes d’eau, les Charentais se sont fait pénalisés et Botica ne se faisait pas prier pour réussir deux pénalités (46è, 70è) pour porter le score à 6-13. Face à eux, les Angoumoisins n’ont pas pris les points mais joué des pénaltouches qui, hélas pour eux, ont toutes avorté. Il aura fallu attendre la sirène pour que Poët réussisse une pénalité donnant le point du bonus défensif à son équipe. Un point important dans l’optique du maintien.

 

Le fait du match - Les conditions atmosphériques

Cette rencontre s’est déroulée sous le déluge et le ballon était aussi facile à maîtriser qu’une savonnette. Cette pluie diluvienne n’a bien sûr pas permis aux deux formations de développer leur jeu habituel. Malgré tout il y a eu des occasions des deux côtés et le sort a basculé du côté oyonnaxien.

 

Les meilleurs

Laulhé, Roger, Lebas, Poët ; Sobela, Ikpefan, Ursache, Botica, Hall.

Midi Olympique

Le journal du rugby depuis 85 ans.
Midi Olympique vous attend en kiosque chaque lundi et chaque vendredi, ici sur le web et sur Twitter